View  Edit  Attributes  History  Attach  Print  Search

ACCUEIL | ARDUINO > S'INSTALLER > DEBUTER > APPROFONDIR | PROCESSING | MECATRONIQUE | MATERIEL | OUTILS | TESTS | Plus...|
Python > Shell > ATELIERS Python + Qt > PyQt apps > PyQt+Arduino | Mes Robots | RepRap | Mes lib'Arduino | Mes shields Arduino | Mes distros | Les Mini-PC |
ATELIERS ARDUINO| VIDEOS | COMPRENDRE | REFERENCES | CODER | TECHNIQUE | GNU/LINUX | LIENS | Rien à voir |

Comprendre : Réseaux : les bases indispensables.

Intro :

  • Avant de mettre en place un réseau local voire un réseau via le web, il est indispensable de connaître quelques fondements simples mais essentiels. Cette page, c'est un peu "les réseaux pour les nuls"...

Qu'est-ce qu'un réseau informatique ?

  • Un réseau informatique est un ensemble d'ordinateur ou équipements électroniques qui sont connectés entre eux et qui vont communiquer entre-eux.
  • Classiquement, on distingue :
    • le réseau de type "infra-strructure" dans lequel plusieurs ordinateurs sont connectés entre-eux.
    • le réseau de type "ad-hoc" dans lequel 2 ordinateurs/équipements seulement communiquent entre eux.

L'adresse ip : pour identifier chaque élément du réseau.

  • Un peu comme chaque maison d'une ville a une adresse avec un nom de rue et un numéro dans la rue, chaque élément d'un réseau informatique est identifié sur le réseau par une adresse unique dite adresse ip.
  • Une adresse IP est classiquement composé de 4 valeurs séparées par des points. Chaque valeur correspond en fait à un octet (ensemble de 8 bits) et peut donc prendre une valeur entre 0 et 255.
  • Quelques exemples d'adresse ip :
    • 192.168.3.4
    • 145.237.1.25
    • 127.0.0.1
  • A noter l'adresse ip de la boucle locale sur une machine : 127.0.0.1

Structure de l'adresse ip.

  • En fait, l'adresse ip contient 2 informations essentielles :
    • le numéro du réseau auquel appartient la machine (c'est l'équivalent du "nom de rue" dans une adresse classique, à la différence qu'ici le nom de rue est exprimé sous forme de chiffres)
    • le numéro de la machine sur le réseau (c'est l'équivalent du numéro d'une maison dans une rue dans une adresse classique)
  • A noter que les premiers nombres représentent le numéro du réseau et les derniers le numéro de la machine sur le réseau. La répartition est fixée par un autre groupe de 4 nombres : le masque de sous-réseau (voir ci-dessous).
  • Par exemple, dans l'adresse ip 192.168.1.5 :
    • 192.168.1 correspond au numéro du réseau auquel appartient la machine
    • .5 correspond au numéro de la machique sur le réseau 192.168.1
  • Autre exemple, dans l'adresse ip 145.227.1.5 :
    • 145.227 correspond au numéro du réseau auquel appartient la machine
    • .1.5 correspond au numéro de la machique sur le réseau 145.227

Masque de sous-réseau.

  • Au sein de l'adresse IP, la définition des nombres correspondant au numéro du réseau et ceux correspondant au numéro de la machine sur le réseau n'est pas figée.
  • Parmi le groupe de 4 nombres de l'adresse ip, pour savoir ce qui correspond au numéro du réseau et ce qui correspond au numéro de la machine sur le réseau, on utilise un autre groupe de 4 nombres appelé "masque de sous-réseau".
  • Le principe du masque, pour faire simple est le suivant : lorsque un nombre du masque est à 255, le nombre correspondant de l'adresse ip fait partie du numéro de réseau, lorsqu'un nombre du masque est à 0, le nombre correspondant de l'adresse ip fait partie du numéro de la machine. (En fait, le masque sert à réaliser une opération logique bit à bit avec l'adresse ip)
  • Par exemple :
    • l'adresse ip = 192.168.1.5
    • le masque de sous-réseau est : 255.255.255.0
    • donc le numéro de réseau est 192.168.1 et le numéro de la machine est .5
  • Autre exemple : si maintenant, on a :
    • l'adresse ip = 192.168.1.5
    • le masque de sous-réseau est : 255.255.0.0
    • alors le numéro de réseau est 192.168 et le numéro de la machine est .1.5
  • Si le masque vaut 255.255.0.0, alors il peut y avoir 65535 machines sur le réseau (mais le nombre de réseaux possibles est limité à 65535)
  • Si le masque vaut 255.255.255.0, alors il peut y avoir 255 machines sur le réseau (et le nombre de réseaux possibles est de plus de 16 millions...)

Qui fixe les paramètres du réseau (adresse ip, sous-masque,...) ?

  • Il est tout à fait possible de configurer manuellement un réseau local. Mais ceci peut-être laborieux, bien que ce soit très instructif.
  • Mais le plus simple est de laisser les choses se faire automatiquement à l'aide d'un routeur.

Un routeur, pour quoi faire ?

  • Un routeur est un composant essentiel d'un réseau de type infra-structure.
  • Le routeur a pour fonction essentielle sur un réseau d'être un "centre de tri" qui va recevoir les messages venant des machines du réseau et va les adresser vers la machines voulues.
  • Les routeurs modernes sont par ailleurs en mesure de configurer automatiquement les adresses ip de tous les éléments d'un réseau lors de leur connexion au routeur.
  • Le routeur intègre aussi souvent un modem ADSL qui permet la connexion à internet pour l'ensemble des machines du réseau.
  • Un routeur va pouvoir être un routeur filaire (ethernet) ou sans fil (wifi) ou les 2.
  • NB : Un switch réseau quand à lui, n'aura qu'une fonction de tri...

Cas d'un réseau local

  • Pour réaliser un réseau local entre plusieurs machines, il faut qu'elles se reconnaissent comme faisant partie du même réseau. Pour cela, il faut que le numéro de réseau soit le même pour toutes les machines du réseau local. Ceci suppose donc que le masque de sous-réseau est le même pour tous les éléments du réseau.
  • D'autre part, il faut que le numéro de chaque machine soit unique sur le réseau local.
  • Exemple :
    • Machine 1 :
      • ip